Un blog un peu mode, un blog de rien, un blog de fille comme les autres quoi !, écrit par une intellectuelle en manque de superficiel !
Et résolument montréalais, le site...:-)

lundi 19 avril 2010

Miss Marie débusque les mécréants

À défaut d'avoir un avenir en science politique, j'en ai peut-être un dans le travail de détective privé. Ça serait drôle !

Je vous raconte.

Cette fin de semaine, c'était la braderie de la mode québécoise. J'y suis allée, avec Miss Au. À part de magnifiques ballerines roses Rudsak - achetées -, je suis tombée en amour avec un très joli imperméable Soia et Kyo. Quand même, 140 $, je trouve ça un peu cher. Je fouille un peu, trouve la version noire de l'imper gris. Lui-même 180 $. En y regardant plus près, j'en trouve un avec une étiquette Simons...

Qui indique... 125 $. Alors que la braderie est supposée offrir des marques à prix réduit ! 

Alors je vais voir les filles qui s'occupent du stand, leur demande ce que ça signifie. En me regardant de leur air le plus méprisant, l'une d'elle arrache l'étiquette et me dit "C'est parce que c'est le prix de Simons"...

Derechef, je remet les manteaux dans les mains de la fille, marmonne un truc du genre "Ben j'irai l'acheter chez Simons dans ce cas..." et fout le camp.

J'étais frustrée, le manteau me plaisait et puis... bien vous me connaissez ! 

J'y ai pensé toute la journée de samedi, j'ai regardé sur le site Internet de la marque (132 $, mais plus les frais de ports et les taxes...).

Je me suis finalement décidé à retourner à la braderie dimanche matin, pour acheter ledit manteau. Compulsion, quand tu nous tiens !

... Ils avaient plus le small...

................................................

Merde.

Ben, ni une ni deux, je me dis que je vais voir chez Simons. Il est là. 125 $, comme prévu.

Trois différences: le zip fonctionne mieux (net avantage !), la doublure est noire plutôt qu'à motif de flocons de neige (ouh !), l'étiquette qui indique Icône plutôt que Soia et Kyo... Et le prix !

Non, mais ils essaient de nous rouler ? Ils font exprès ? Je suis tombée sur cette étiquette par pur hasard...   Mais j'ai eu l'impression qu'on essayait (excusez-moi) de me fourrer et de profiter du fait qu'on va dans cette braderie pour profiter de soldes sur des marques québécoises. Ils le savent. Et ils cherchent à exploiter nos compulsions. Mes compulsions. Pfffffff...

L'objet de mes désirs ? Le voilà ! Vous aimez ma moustache de détective ?





La morale de cette histoire ? Y en a pas. Faire attention, mais jamais je n'aurais su que le même manteau pouvait se trouver moins cher chez Simons s'il n'y avait pas eu cette étiquette... Peut-être juste être consciente qu'on peut facilement utiliser nos désirs pour faire des sous, je crois...

2 commentaires:

Camille a dit…

Hoooooooo! Il est VRAIMENT cute! J'adore les manteaux! J'en ai au moins 5-6 pour chaque saison. Mais un comme ça, non.. il me tente!!! ahhhhhhh! Là c'est tout la tentatrice! Je vais essayer de résister et ne pas aller m'en chercher un en fin de semaine.. Pourquoi fallait-il que tu nous donne le nom du magasin? Grrrr! ;-)

Miss Marie a dit…

Ah, désolée, c'était par soucis de transparence... Gni, gni, gni ! (Rire diabolique de fille qui entraîne les autres dans ses compulsions)