Un blog un peu mode, un blog de rien, un blog de fille comme les autres quoi !, écrit par une intellectuelle en manque de superficiel !
Et résolument montréalais, le site...:-)

mardi 4 mai 2010

S'assumer


Ballerines Rudsak, collants Modcloth.com, Jupe (marque bâtarde que j'ai pas sous la main... Achetée à l'Aubainerie, c'est tout dire !), T-shirt Juicy Couture.

L'autre jour, alors que j'étais vêtue du look que voici, une amie me complimente sur mes collants et me dit qu'elle n'oserait pas, mais qu'elle aime vraiment le look en question, et tout et tout.


Un peu interloquée, puisque même si ma jupe est très courte et que le bas-filet fait toujours un peu cet effet-là ce n'est pas inhabituellement sexy, d'autant plus que je porte des souliers très très plats pour dédramatiser un peu l'affaire, je répond qu'il s'agit seulement de l'assumer. D'assumer qui on est, ce qu'on porte, ce qu'on dégage.

Je n'ai pas toujours été comme ça. À peu près au même moment l'an dernier, mon amie Riri s'étonnait: "Depuis quand t'es féminine, toi ?"... Z'imaginez ?



En fait, j'ai toujours aimé les vêtements. Je pense qu'une journée où on se sent dégueu peut être rendue plus belle seulement en portant des vêtements qu'on aime et dans lesquels on se trouve belle (ou beau, hein... Veuillez noter que le féminin est utilisé afin d'alléger le texte... ;-) ). Je sais que ce n'est pas toujours facile.

On se sent scrap et dégueu; on a envie de mettre du scrap et dégueu. Mais c'est l'inverse qu'il faut faire.

Je vous ai déjà parlé, brièvement, de mon dernier épisode dépressif. À ce moment-là, je m'habillais mal, j'avais les cheveux sales, je ne me maquillais jamais (sauf pour travailler), etc... Un air qui était le résultat de mon état, mais qui ne m'aidait pas à avoir confiance en moi, à me rappeler qui j'étais.

Puis, j'ai décidé de "m'en sortir", de faire des démarches qui feraient, peut-être ou du moins j'espérais, que j'aille mieux, que je me sente mieux. Et j'ai décidé de reprendre mes bonnes habitudes de magasinage. De recommencer à m'habiller comme il me plaisait.



C'est ce que je fais depuis près de trois ans. Et j'aime. Des fois trop. Et ça n'a rien à voir avec de quoi j'ai l'air nue, sans vêtements, sans parures. Moi, nue, je ne m'aime pas tant que ça, comme en témoigne mes efforts au gym. Mais je m'assume. Et j'essaie de changer les choses, un peu...

C'est là-dessus que je veux vous présenter le blog Big Beauty. Elle est belle, elle est rayonnante et elle assume qui elle est. Enjoy !

2 commentaires:

Camille a dit…

C'est vrai qu'il faut se pomponner plus justement quand on file moins!! Ça remonte tellement le moral! Avant d'avoir mon fils je m'arrangais, mais plus tom-boy, faut dire que j'avais pas un travail où je devais me pomponner bien bien. Mais après ma grossesse, alors que j'avais du poids à perdre et que je me sentais vraiment moche j'ai commencé à en faire plus, à magasiner régulièrement, à trouver des aubaines, et j'adore!! Je ne reviendrais pas en arrière à la fille que j'étais qui magasinais que 2 fois par année. Ça me donne le goût d'aller magasiner en fin de semaine ce petit billet là!

Miss Marie a dit…

Merde Camille, mon objectif n'est pas de te faire magasiner tout le temps !... Mais bon ! Je comprend quand même... *Tousse, tousse*